CŒUR DE COMPÉTENCE : LE SOUDAGE PAR RÉSISTANCE

Procédés de soudage par résistance de la technologie Bihler

Le soudage par résistance est une compétence-clé de Bihler depuis plus de cinq décennies. Nos points forts reposent ici dans les domaines suivants : le soudage en bout par résistance pure, le soudage à la molette par pression, le soudage par bossages, le soudage de contacts, le compactage de torons, le soudage d'écrous, le brasage par résistance et le recuit par résistance.

Pour obtenir une vue d'ensemble des procédés de soudage Bihler, nous vous recommandons de vous procurer un exemplaire gratuit de notre guide Bihler du soudage. Tous les procédés de soudage y sont décrits en détail et illustrés à l'aide d'exemples de fabrication réalisés avec succès.

 

Soudage en bout par résistance pure

En soudage en bout par résistance pure, on appuie l'une contre l'autre les faces frontales de la pièce 1 et de la pièce 2, ces faces étant alors jointes par apport suffisant d'énergie et échauffement de l'emplacement de jonction.

Le soudage en bout par résistance pure est fréquemment utilisé pour la fabrication d'anneaux fermés. La diversité des variantes va des fils ronds aux bandes plates.

Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Pressstumpfschweißen)
Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Quetschnahtschweißen)

Soudage à la molette par pression

En soudage à la molette par pression – que l'on appelle aussi soudage à chevauchement – on appuie les pièces l'une sur l'autre (surfaces de chevauchement des pièces 1 et 2), celles-ci étant ensuite jointes après échauffement suffisant de l'emplacement de jonction.

Les matières d'électrode les plus souvent utilisées sont W ou WCu. Pour ce procédé, il est recommandé de bien refroidir les électrodes et de veiller à ce que leur mouvement de fermeture se fasse parallèlement au cordon de soudure.

 

Soudage par bossages

En soudage par bossages, la jonction des composants appuyés l'un sur l'autre s'opère par l'échauffement suffisant de l'emplacement de jonction. L'échauffement de l'emplacement de jonction s'effectue par concentration du courant dans les bossages. Ce façonnage géométrique réduit la surface de contact et augmente la résistance de contact.

En jouant sur la forme et le volume du bossage, on influe sur la concentration de courant. L'adaptation optimale de ces deux facteurs peut influer de manière décisive sur le comportement à la fusion du matériau et permet d'obtenir une qualité de soudage optimale moyennant une durée de vie aussi longue que possible des électrodes.

 

Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Buckelschweißen)
Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Kontaktschweißen)

Soudage de contacts

Le soudage de contacts est un procédé dérivé du soudage par bossages permettant un apport localisé de métaux précieux. Dans le domaine de la technique de commutation industrielle, les métaux précieux (contacts) pourvoient à une résistivité plus faible, à des valeurs élevées de résistance à l'usure, à la brûlure et à la corrosion et à une conductivité thermique et électrique élevée.

Avec les appareils de soudage de contacts « Quickchange » de Bihler, l'amenage et le soudage de contacts issus de fil rond, de pastilles ou de bande profilée s'effectuent en toute fiabilité. Par ailleurs, le soudage de contacts avec la technologie de soudage Bihler est plus économique que le soudage de billes ou le rivetage (économie de métaux précieux). Et permet d'atteindre des vitesses de production élevées et une maîtrise optimale des processus.

Compactage de torons

En compactage de torons, les différents fils du toron sont comprimés les uns contre les autres et compactés sous pression sous l'effet d'un échauffement suffisant. Ici, les emplacements de jonction sont les surfaces de contact (surfaces circonférentielles) des différents conducteurs.

Le compactage de torons donne au câble toronné une forme constante, optimale pour les tâches de soudage ultérieures, telles que le soudage par bossages.

Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Litze-Kompaktieren)
Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Mutternschweißen)

Soudage d'écrous

En soudage d'écrous, les composants (écrous et matériau support) comprimés l'un sur l'autre sont joints par échauffement suffisant de l'emplacement de jonction. L'échauffement de l'emplacement de jonction s'effectue par la concentration du courant des auxiliaires de soudage. Ce façonnage géométrique réduit la surface de contact en augmentant la résistance de contact.

Conditions requises pour un bon résultat du soudage d'écrous : conception solide et massive des pinces de soudage et de l'outil, positionnement exact et reproductible des écrous et minimisation des projections de soudage par un bon repositionnement de l'électrode.

Brasage par résistance

Le brasage par résistance s'utilise particulièrement pour les matériaux cuivrés, notamment pour les contacts de commutation présentant une surface de liaison supérieure à 4 mm². Le brasage par résistance requiert un additif pour l'apport, il s'agit en règle générale de l'additif L-Ag15P.

Bihler Schweißtechnik für Widerstandsschweißen (Widerstandslöten)

Contacts

Martin Ott
Directeur Technologie de soudage

Otto Bihler Maschinenfabrik
GmbH & Co. KG
Lechbrucker Str. 15
87642 Halblech
Allemagne

Tel.: +49(0)8368/18-340
E-mail:

Peter Thieme
Directeur Conseil

Otto Bihler Maschinenfabrik
GmbH & Co. KG
Lechbrucker Str. 15
87642 Halblech
Allemagne

Tel.: +49(0)8368/18-348
E-mail: